Laboratoire d’Informatique des Systèmes Complexes de l’UBO

Le Laboratoire d’Informatique des Systèmes Complexes (LISyC) est une équipe d’accueil (EA3883) regroupant les enseignants-chercheurs de l’Université de Bretagne Occidentale (UBO), de l’École Nationale d’Ingénieur de Brest (ENIB), et de l’Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieur des Etudes et Techniques d’Armement (ENSIETA), travaillant dans le domaine de l’informatique des systèmes complexes.

Ses travaux sont structurés autour de 4 projets qui explorent de manière complémentaire sa thématique :
- Atelier de Réalité Virtuelle (ARéVi)
- Modélisation et Simulation de Systèmes Complexes (In Virtuo)
- Ingénierie des Modèles (IdM)
- Sureté des Systèmes (SuSy)

L’équipe In Virtuo est membre du réseau RISC-E

Modélisation et Simulation de Systèmes Complexes (In Virtuo)

L’objet de l’équipe In Virtuo est de développer une recherche interdisciplinaire en informatique et en mathématiques, pour des applications dans les domaines de la bioinformatique et de la modélisation de systèmes physiologiques et physiques complexes. Les travaux menés au sein de l’équipe peuvent se décliner selon les objectifs suivants :

- Proposer des simulateurs et des plateformes logicielles de réalité virtuelle, dédiés en particulier aux praticiens hospitaliers, en reproduisant les conditions de l’expérimentation in vitro.

- Proposer des simulateurs pour la compréhension de phénomènes physiques ou biologiques complexes, notamment lorsque l’approche à base de systèmes différentiels ou aux dérivées partielles n’est pas idoine. Les simulateurs développés sont pour la plupart basés sur la réification des interactions entre entités peuplant le système simulé.

- Ce dernier paradigme de réification des interactions conduit au développement de modèles informatiques originaux, les systèmes multi-interactions. Ces systèmes font usage d’algorithmes stochastiques particuliers, et une part importante du travail de recherche est de valider ces algorithmes, tant du point de vue mathématique (convergence, stabilité, etc.) que du point de vue de leur bonne adéquation aux modèles physiques.

- Enfin, un axe de recherche plus formel est le développement de modèles mathématiques pour la compréhension de systèmes à interactions et échelles multiples, en particulier par l’étude de la synchronisation de systèmes dynamiques couplés ou, a contrario, de l’individuation de données issues de populations.

Cette approche basée sur les systèmes multi-agents permet de simuler des phénomènes biologiques complexes de manière plus naturelle que les simulations numériques traditionnelles, et surtout d’apporter des éléments de réponses là où les approches classiques échouent.

Pour plus d’information sur l’équipe In Virtuo veuillez consulter son site web et contacter son responsable Pascal Redou.

Mis en ligne le mardi 14 septembre 2010