Modélisation des effondrements gravitaires sur Terre et sur Mars

Par Anne Mangeney, Lundi 17 octobre 2011, 15:45-17:15

Les écoulements gravitaires comme les glissements de terrain ou les avalanches de débris sont des processus actifs à la surface des planètes telluriques qui jouent un rôle clé dans l’évolution des reliefs. Ces évènements catastrophiques représentent un risque important sur Terre dans les régions montagneuses, volcaniques, sismiques ou côtières.

De nombreuses études expérimentales, numériques et de terrain se sont attachées à comprendre les mécanismes physiques mis en jeu lors des effondrements gravitaires et à proposer des modèles pour décrire leur comportement. Pourtant, la dynamique des glissements de terrain reste encore une question largement ouverte. En particulier, aucun consensus n’existe pour expliquer la grande mobilité de ces écoulements.

Un nouveau modèle numérique capable de décrire l’écoulement de débris naturels sur une topographie complexe sera présenté. Parallèlement, je propose ici de faire le point sur les modèles actuels et sur leur pouvoir prédictif à la lumière d’expériences de laboratoire sur les écoulements granulaires et d’applications à des cas réels sur Terre et sur Mars. Une nouvelle méthodologie, basée sur l’analyse et la modélisation des signaux sismiques générés par les glissements de terrain, sera présentée. Les résultats obtenus montrent que cette méthodologie fournit un outil unique pour obtenir des mesures quantitatives sur la dynamique des instabilités gravitaires et sur leur comportement mécanique.

Retour au programme de l’école 2011

Mis en ligne le samedi 9 juillet 2011