Présentation de RISC-E

Le projet de Recherches Interdisciplinaires sur les Systèmes Complexes en Environnement (RISC-E) est un « Réseau Thématique de Recherche », soutenu par l’Université Européenne de Bretagne : il vise à structurer les activités de recherche sur les Systèmes Complexes dans le domaine de l’Environnement.

Ce projet regroupe plus de 150 personnes relevant actuellement de 11 unités et 9 tutelles : le CNRS, l’université de Rennes 1, l’INRIA, l’INSA, l’INRA, Agrocampus Ouest, l’ENSCR, l’ENIB et l’UBO. De part sa nature, il est appelé à s’étendre dans le futur à d’autres unités de l’Ouest.

Objectifs

Le réseau RISC-E se donne 3 objectifs principaux : – Favoriser les recherches réellement interdisciplinaires, c’est-à-dire qui se placent aux frontières des disciplines actuellement établies dans les unités de recherche en essayant d’amener une dimension nouvelle ; – Favoriser une compréhension ultime, allant jusqu’à la modélisation, de systèmes complexes qui nécessitent une compréhension très fine à la fois de leurs constituants, des interactions élémentaires, et du comportement collectif ; – Aborder les problématiques environnementales complexes dans une réelle démarche systémique centrée sur la question et non sur la manière dont elle se décline en disciplines scientifiques.

RISC-E se donne aussi pour mission d’être particulièrement active pour créer des visions scientifiques nouvelles, interdisciplinaires, qui abordent toutes les facettes des grandes problématiques sociétales.

Pluridisciplinarité

RISC-E est organisé en 5 axes transverses qui ont pour fonction :
- de développer l’animation scientifique en organisant des cycles de séminaires, des écoles d’été, des actions de formation, qui permettent aux différentes communautés de confronter leurs questions et de comprendre leur langage ;
- d’identifier ou de susciter des projets scientifiques entre les différentes équipes ; d’aider à l’émergence de projets ; de faire des propositions de soutiens financiers ou des recrutements ;
- de favoriser le transfert des compétences techniques d’une unité à l’autre et éventuellement de proposer une mutualisation des moyens lorsque cela apparaît opportun.

RISC-E dispose d’acquis de plusieurs années de collaborations, chaque axe s’appuyant sur les projets interdisciplinaires existants, dont certains ont été validés et/ou financés par le CNRS, le ministère de la recherche ou l’ANR. Ces projets constituent la base du réseau dans la mesure où ils justifient de sa qualité et ont déjà permis de drainer des moyens plus ou moins importants.

Les axes sont les suivants (suivez les liens pour plus d’information) :
- Axe transverse 1 : Imageries, signaux et mesures dans les systèmes complexes
- Axe transverse 2 : Modèles, Prédictions et Incertitudes sur les Systèmes Complexes
- Axe transverse 3 : Systèmes Expérimentaux Complexes
- Axe transverse 4 : Transports complexes
- Axe transverse 5 : Évolution, adaptation, sélection

Moyens

Pour atteindre ses objectifs, RISC-E articule son action autour de 3 types de moyens :

École thématique annuelle sur les Systèmes Complexes en Environnement

L’école thématique sur les Systèmes Complexes en Environnement est l’occasion de rassembler une cinquantaine de chercheurs français et étrangers et d’étudiants avec un programme de cours, de conférences et de débats. Le montage de cette école répond à 3 objectifs :
- Élargir les discussions à une communauté plus large que RISC-E et favoriser les collaborations extérieures ;
- En faire un événement annuel reconnu qui, en plus d’assurer une certaine reconnaissance aux équipes rennaises, lui donnera une ambition scientifique forte ;
- Assurer la formation des étudiants et la promotion du master « Systèmes Complexes Naturels et Industriels » de l’université de Rennes I, l’école thématique étant inscrite dans le cursus en tant que module d’introduction aux systèmes complexes.

L’école s’inscrit dans la lignée de l’école thématique interdisciplinaire d’échanges et de formation en biologie de Berder (CNRS-INRA), qui réunit des chercheurs de toutes disciplines dans l’île Berder (Morbihan).

Pour en savoir plus sur l’école thématique, veuillez vous référer à la section dédiée de ce site.

Animation scientifique

L’émergence de projets interdisciplinaires par des chercheurs de disciplines différentes implique la construction d’une culture commune. Faire progresser cette connaissance mutuelle est l’un des objectifs de RISC-E dans le domaine de l’animation scientifique. L’apprentissage et le partage des outils théoriques et de modélisation (calcul et expériences) par l’ensemble des chercheurs et doctorants est un autre objectif qui est inhérent à la science des systèmes complexes.

RISC-E propose une animation scientifique basée sur l’organisation de conférences et de réunions de travail. Chaque axe transverse sera piloté par un groupe de chercheurs, renouvelé fréquemment, qui aura pour mission de préparer cette animation.

Pour en savoir plus sur les conférences, veuillez vous référer à la section dédiée de ce site. Pour l’animation scientifique en général du réseau RISC-E veuillez contacter Nicolas Brodu.

Développement des moyens structurants de recherche

RISC-E participera au développement de moyens structurants pour la recherche (calcul, expériences, mesures et théories) et favorisera leur partage par le biais de l’animation scientifique.

Start-up de projets scientifiques

RISC-E se veut être une « start-up » de projets scientifiques interdisciplinaires, où l’expérience des uns sur des aspects théoriques ou expérimentaux peut être mise aux services du questionnement d’autres. Tous les domaines qui font partie des 5 axes définis sont potentiellement éligibles dans la mesure des moyens du réseau et de l’intérêt potentiel des recherches. Les projets associant différentes équipes seront particulièrement encouragés.

Le système de recherche, français ou autre, a du mal à financer les recherches « à risque » sur des sujets encore peu explorés. C’est particulièrement vrai lorsqu’il s’agit de thématiques interdisciplinaires qui ne peuvent se prévaloir d’une communauté scientifique forte. Or il est souvent possible de tester de nouvelles idées avec peu de moyens, notamment si les outils de mesure, d’expériences ou de calcul existent. Ces premiers résultats ont alors le mérite de rendre ces projets crédibles vis-à-vis des appels d’offres nationaux et internationaux.

RISC-E a donc pour rôle de contribuer aux premiers financements des projets potentiellement prometteurs. Le réseau financera en particulier des stages de master. RISC-E assure une coordination des unités participantes pour que des moyens supplémentaires (bourses de thèse ou financements) puissent être attribués à des projets trans-équipes.

Mis en ligne le mardi 14 septembre 2010